Œuvre d'art du mois - septembre 2022

Antonio Barrera
(Roma, 1889 - Forlì, 1970)
Il porto, vers 1918
peinture à l'huile sur toile, 104,5 x 89 cm
inv. AM 28

Antonio Barrera, Il porto, 1918 circa

Le tableau, qui pourrait être attribué au deuxième décennie du XXe siècle (la date apposée en bas à droite ne permet toutefois pas de déchiffrer avec précision la dernière figure), montre le panorama d'un port vu en altitude: une terrasse abrite un bâtiment en forme de dôme et une hauteur avec des poteaux; à droite, un homme âgé, identifiable par ses cheveux ondulés et son béret, marche d'un air calme et serein. Au-delà de la terrasse, on peut voir un voilier avec deux personnages à l'arrière et, plus loin, deux bateaux amarrés et le quai. Le contour des collines sous le ciel trace l'horizon derrière un rideau résidentiel très compact et dense, composé de plusieurs bâtiments et d'une tour ou peut-être du clocher d'une église. Il pourrait s'agir du port de Civitavecchia : en effet, en 1920, à l'occasion de la LXXXIXe Mosta della Società degli Amatori e Cultori di Belle Arti de Roma, Antonio Barrera a exposé une œuvre intitulée Porto di Civitavecchia, qui pourrait être identifiée à ce même tableau, acheté ensuite en 1926 par le Governatorato di Rome à l'occasion de la Mostra Nazionale del Paesaggio.

Une lumière chaude et diffuse caractérise l'ensemble de la composition, lui donnant un ton irréel et une atmosphère suspendue, soulignée par la nappe d'eau immobile. Le tableau, sélectionné pour la Prima Mostra del Novecento italiano (Milan 1926), interprète bien l'orientation culturelle du mouvement promu par Margherita Sarfatti, notamment pour son remaniement de la tradition picturale italienne et sa prédilection pour les formes concrètes et simples.
Les sujets maritimes sont très présents dans la production précoce d'Antonio Barrera, un artiste romain qui a poursuivi sa vocation artistique relativement tard en raison de difficultés familiales. Après avoir fréquenté l'atelier de Pietro Gaudenzi et poussé par les encouragements du célèbre peintre Enrique Serra, un ami de la famille, Barrera se consacre entièrement à son activité artistique, ouvrant un atelier dans la Via Margutta et participant, à partir des années 1920, aux grandes expositions de l'époque, dont les expositions nationales d'art maritime en 1926 et 1927.

Retour à la section > L'œuvre du mois de la Galleria d'Arte Moderna